…Ou peut-être que si, après tout.

Bon… Il est temps que j’arrête de me voiler la face, et que je joue franc jeu.

Après plusieurs années, de multiples tentatives, toutes infructueuses, plusieurs scripts avortés, un mixage de 15 minutes entamé (et qui ne sera jamais terminé), je dois me rendre à l’évidence : cette saison 3 du Chevalier Bourré ne verra pas le jour.

À chaque fois que je me plonge dans l’écriture, j’ai l’impression de plonger dans le passé… Le Chevalier Bourré est une saga qui m’a suivi pendant de nombreuses années, qui m’a beaucoup apporté, beaucoup appris… Mais qui doit appartenir au passé.

Je ne la renie pas, loin de là, mais je dois admettre avoir du mal, aujourd’hui, et je dirais de plus en plus au fil du temps, à réécouter ces anciens épisodes, ces personnages aujourd’hui un peu désuets… À force, je n’entends plus que les défauts techniques et les faiblesses d’écriture.
Et si je n’éprouve pas de plaisir en réécoutant ma saga, j’ai d’autant plus de mal à éprouver de la satisfaction en écrivant une suite… Suite que j’espérais inventive, et disruptive, comme pour gommer la fin de la saison 2 dont je suis insatisfait… Mais cette suite serait sans doute décevante, pour vous comme pour moi.

Plutôt que de ramer, ancré dans le passé, je préfère aujourd’hui tourner la page, définitivement, et aller de l’avant… Rien qu’en écrivant ces mots, je me sens libéré d’un poids. J’espère arriver à vous divertir à l’avenir avec de nouveaux projets, de nouvelles histoires et de nouveaux personnages (car je ne compte pas arrêter la fiction audio, ça je vous le garantis 😉 ).
J’espère que vous prendrez du plaisir à écouter ces futurs projets, tout comme la suite des Pourfendeurs (qui arrivera en temps voulu, on bosse dessus avec François TJP), des projets qui me motiveront infiniment plus.

Désolé pour cette longue attente et ces faux espoirs que j’ai pu donner à certains (et à moi-même d’ailleurs), j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop, mais sachez que c’est vraiment pour le mieux.

Gros poutous à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *